Parents : bien vivre la rentrée des classes

Après le COVID19 et les changements conséquents et rapides ayant eu lieu dans toute la France et notamment dans le monde scolaire, cette rentrée portera un signe particulier. Pourtant, cela reste une rentrée presque « comme les autres ».  Comment ne pas vivre le blues de la rentrée ? Quelques astuces.

Les premiers jours de septembre pointent tranquillement le bout de leur nez et nos élèves ont déjà repris le chemin des cours. Comme d’habitude, pourrait-on être tentés de dire ? Cette rentrée a pourtant une odeur particulière pour les élèves, leurs parents, les profs et de façon globale le personnel de notre groupe scolaire. Les multiples restrictions sanitaires sans oublier les nouveaux protocoles à mettre en place et en réflexion sont nouveaux pour tous. Pour autant, poser les jalons dès le départ permet souvent de passer une bonne année, surtout dans un contexte aussi complexe que celui que nous vivons actuellement. Ces quelques astuces sont évidemment à prendre au bon vouloir de chacun et dépendent aussi de vos enfants.

 

  1. Planifier ce qui peut l’être
    Souvent, la rentrée arrive très vite et la tristesse que les vacances soient finies nous envahit. Pour autant, nous savons que les rendez vous médicaux sont à prévoir, que les inscriptions aux différents clubs sont importants sans oublier les temps de travail au quotidien, semaine et parfois weekend lorsque c’est nécessaire. S’asseoir avec vos enfants et définir ces différents temps et ce qui est à faire, permet de les associer à la démarche et aussi de leur expliquer le pourquoi de chaque chose. Nous sous-estimons parfois la capacité de nos ados à comprendre ce qui est bien pour eux.
  2. Mettre en place des activités extra-scolaires
    Dans le même esprit, en ce début d’année, s’asseoir avec ses enfants et leur demander ce qu’ils souhaitent faire une fois qu’ils ont retrouvé leurs amis. Rugby ? Ecole de musique ? Escrime ? Foot ? E-sport ? Une fois l’activité choisie, voir comment elle peut s’orienter autour du travail scolaire et leur demander comment ils souhaitent s’organiser. Cela permettra à votre ado de se sentir concerné mais aussi de voir que vous lui faites confiance pour s’organiser.
  3. Faire attention à leur sommeil
    Avec le téléphone portable et les jeux vidéo, le sommeil de nos adolescents peut être parfois compromis. En début d’année, définir et rappeler clairement un « couvre-feu » permet d’éviter les nuits courtes mais aussi de s’assurer qu’il soit plus attentif en classe. Là encore, demander à son enfant d’y prêter attention mais lui rappeler que son sommeil est indispensable et qu’il pourra toujours discuter avec son ami qu’il reverra le lendemain. Aller leur dire bonne nuit avant de vous-même aller vous coucher permet aussi de mettre une heure de fin à leur journée.
  4. Partager avec eux votre plan de vacances pour toute l’année
    Au sortir des vacances, le blues de la rentrée est déjà là… mais c’est le bon moment pour leur rappeler que les vacances reviennent bientôt. Si vous ne connaissez pas vous-même votre future destination, pourquoi ne pas leur demander où ils souhaitent aller ? Leur demander ce qui leur a plu pour les dernières vacances et peut être ce qui était moins intéressant pour eux. Tout ça leur donnera de pouvoir rêver au prochain temps où ils seront en train de skier, bronzer ou passer du temps avec leurs amis !
  5. Trouver un temps régulier pendant la semaine pour passer du temps avec eux
    Avec la reprise, les nouvelles habitudes à prendre et une nouvelle organisation à penser, il peut arriver que l’on délaisse un peu les « moments gratuits » avec nos enfants. Quel est le moment de ma semaine où je peux passer du temps avec lui ? Lui demander de me raconter sa journée ou sa semaine ? Qu’il me donne un peu des nouvelles de ses amis ou s’il s’est fait de nouveaux amis à la rentrée ? De sa nouvelle classe, de ses nouveaux profs : bref, les sujets peuvent être nombreux. Au-delà du simple « comment s’est passée ta journée » que l’on écoute parfois d’une oreille distraite, ce rendez-vous quotidien ou hebdomadaire planifié permet de toujours garder une porte ouverte à la discussion si parfois le besoin est là. Sans oublier que cela permet à votre enfant de comprendre que vous vous intéressez à lui et à sa vie.
  6. Leur dire et redire que vous leur faites confiance
    L’année précédente n’a peut-être pas été à la hauteur de vos espérances en termes de résultats ? ou alors, ce fut une belle année avec de belles notes ? Dans un sens où dans l’autre, lui dire et lui redire que vous avez confiance en lui pour cette année et que le travail lui permettra de réussir. Là encore, nous pouvons pécher parfois dans le peu d’encouragements que nous donnons à nos enfants et être plus souvent dans le reproche. Le féliciter, lui redire notre fierté sur ce qu’il fait de bien permettra à votre enfant de savoir qu’il a un supporter qui sera toujours à ses côtés.

J-P Olivier François

Un commentaire

  1. Très intéressant et utile de rappeler certaines organisations qui sont parfois oubliées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *