L’Europe, ça représente quoi pour nous ?

Réponses d’Inès, Ninon, Camille, Emma, Carla-Marie, Jeanne, Julianne et Fanny, élèves de première et terminale ES :

« Avec une superficie de 10 millions de km², l’Europe est le plus petit des continents. Sa surface
nous témoigne de son unicité dans divers domaines. En effet, tous les pays membres ont comme régime politique une démocratie. Excepté la Russie et la Biélorussie, la liberté et les droits de l’Homme apparaissent comme des valeurs essentielles. Les pays sont également unis par leur passé colonisateur. L’Europe est considérée comme « riche » tant au niveau économique, avec des revenus élevés et un haut niveau de vie dans la majorité des Etats, qu’au niveau culturel, avec une grande diversité linguistique, littéraire et artistique. Ce continent possède d’ailleurs de nombreux symboles qu’il valorise notamment lors de la journée européenne qui a lieu le 9 mai chaque année.
A l’occasion de cette fête populaire, les différentes cultures et traditions sont célébrées à travers des activités et des festivités. A l’origine, elle constitue la date anniversaire de la déclaration Schuman considérée comme « l’acte de naissance » de l’Union européenne. Elle a été créée en 1950 par les pays européens qui avaient combattu en 1914/1918 et en 1939/1945 afin de gérer en commun leurs ressources de charbon et d’acier mais également ouverte aux autres Etats européens. Le drapeau de douze étoiles sur fond bleu représentant la perfection et la plénitude, la devise « unie dans la diversité » et l’hymne qui n’est autre que la neuvième symphonie de Beethoven, sont des symboles forts caractérisant l’Europe. En tant que citoyens européens majeurs, nous pouvons participer à l’élection des députés du Parlement européen lors des élections européennes qui ont lieu tous les cinq ans, et les prochaines se dérouleront en mai 2019. »

« Comme le disait Jean Monnet « nous ne coalisons pas des Etats, nous unissons des hommes ». Tel était le projet symbolique d’édification d’une union européenne. On nous a demandé ce que l’Europe, l’Union Européenne représentait pour nous. Pour nous, l’Europe a de multiples
significations, mais elle représente surtout le partage et l’envie de voir plus loin que nos frontières: Le partage de culture, de langue, de différences et de coutumes. L’Europe, ce sont des citoyens, des hommes et des femmes cosmopolites, de part leurs origines, partageant des valeurs communes, celles de la paix et de la liberté. Mais c’est aussi l’amour de l’étranger, de la diversité avec la possibilité de briser des frontières. Il s’agit d’arrêter de considérer autrui comme un ennemi et d’engager l’échange et la solidarité. L’Union européenne est la preuve que les hommes peuvent travailler, coexister et avancer ensemble malgré leurs différences. C’est une unicité de multiplicités. Cette Europe est un signe d’espoir en attendant le jour où les montagnes et les océans seront les seules frontières visibles. »

« En effet, nous avons pu approfondir nos connaissances sur le sujet grâce au concours Euroscola. Ce projet regroupe des séries de questions sur plusieurs thématiques concernant l’Europe, par exemple des sujets actuels comme le Brexit notamment. Durant une partie de l’année, les élèves de 1ère ES se sont exercés sur des quizz et ont réalisé des affiches (exposées au CDI pour la journée de l’Europe). Les lycées qui réaliseront les meilleurs scores auront l’opportunité de se mettre dans la peau d’un eurodéputé au cours d’une journée. Ils partiront alors au Parlement Européen à Strasbourg pour négocier, débattre et voter sur des sujets d’actualité européens. Cet échange se fera en anglais. Grâce au lycée Saint Jacques de Compostelle et leur excellent score, certains d’entre nous auront la possibilité d’y accéder.

Ce projet nous a permis d’enrichir nos connaissances sur ce sujet qui nous concerne tous. »

« En cette journée de l’Europe, nous allons, selon notre vision, vous présenter les différents points positifs de l’Europe. Celle-ci a été créée le 18 avril 1951 d’abord sous le nom de CECA
(Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier). Son but initial était d’éviter d’autres conflits mondiaux tels que la 1 ère et la seconde guerre mondiale. Ses créateurs étaient les représentants des six pays suivants : la France, l’Allemagne, la Belgique, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas.
Pour commencer nous vous présenterons le point politique, puis économique et enfin social.
Suite à la seconde guerre mondiale, les pays fondateurs avaient besoin de retrouver une coalition basée sur la confiance et sur la paix. C’est-à- dire des mises en place primordiales avec notamment la mise en commun de ressources et d’idées. C’est le principe du plan Schuman réalisé par J. Monnet et R. Schuman et annoncé par Schuman comme cela : « L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble. Elle se fera par des réalisations concrètes, créant d’abord une solidarité de fait. ». Pour le point économique, nous avons décidé de vous parler de la monnaie commune : l’euro. En effet, elle permet de faciliter les échanges commerciaux et elle créée des indices de valeur identiques. Par exemple, la possibilité de retrait d’argent dans n’importe quel pays de l’Europe, sauf quelques exceptions comme la République Tchèque. Le dernier point correspond au social avec notamment la modernité du système scolaire et du développement de l’agriculture biologique. En effet, depuis peu, le monde prend de plus en plus conscience de l’impact aussi bien négatif que positif que l’homme a sur notre planète. D’où l’importance du développement de l’agriculture biologique avec par exemple depuis 2007 la volonté du Danemark à devenir le premier pays 100% biologique au monde. Il a donc reçu une prime de 53 millions d’euros de la part de l’Europe en 2015 pour l’aider à la réalisation de ce projet.
Le second point social spécifique de l’Europe est son système scolaire moderne qui permet un
enrichissement des langues et des cultures avec la possibilité d’études dans n’importe quels pays européens. C’est ce que propose le programme Erasmus.
Pour conclure, nous pouvons affirmer que l’Europe est bénéfique sur les trois points précédents et qu’elle nous permet une ouverture pacifique et culturelle sur notre continent. »

« Aujourd’hui on est bien loin du temps des files de voitures qui attendent au poste de
frontière franco-belge, ou de la complexité des contrôles d’identités aux aéroports pour aller
simplement de Paris à l’Angleterre. Il est question aujourd’hui de pouvoir trouver sans problème des pâtes fraîches sans le besoin d’être en Italie, ou encore de pouvoir déguster de vraies bières irlandaises après le travail sans être forcément sur le sol Irlandais. Mais être Européen ne se résume pas simplement à une histoire de pâtes Italiennes ou de bières Irlandaises. Pour nous les Français même si nous n’en sommes pas conscients souvent, nous sommes certes français mais nous sommes également Européens. Etre Européen aujourd’hui a-t- il toujours un sens pour les nouvelles générations, notamment avec la question du Brexit pour l’Angleterre ? Nous, la génération Petite Poucette nous avons toujours connu l’Union Européenne, nous grandissons avec elle, au sein d’une communauté possédant des cultures, langues, origines différentes. Cette multiplicité nous permet de posséder certainement une identité européenne comme on peut le voir au quotidien en utilisant la monnaie unique de l’Union Européenne qui est l’euro dans tous les pays membres de l’union économique et monétaire. Mais on peut encore voir l’inexistence des frontières entre les pays, ce qui participe très fortement aux sentiments d’identité européenne car nous ne formons qu’un, nous sommes solidaires et liés. Ensuite l’Union Européenne est d’autant plus importante pour nous les jeunes, notamment sur la facilité d’aller faire ses études au sein des pays membres de l’union européenne, mais aussi la facilité de travailler à l’étranger, de pouvoir bouger librement et simplement dans l’Union Européenne pour notre travail. L’Europe possède donc de nombreux bienfaits qu’elle apporte dans nos vies de tous les jours, notamment elle nous apporte une relation multiculturelle de connaissance et d’enrichissement par les différences de l’autre, ce qui ne peut qu’entraîner une ouverture d’esprit des individus. Pour finir être Européen c’est se sentir comme dans une immense famille, ou les cultures s’entremêlent. Mais c’est aussi se sentir libre de s’exprimer, d’avoir une place importante, de se sentir bien et à sa place dans un pays qui n’est pas le sien. La solidarité est également un mot commun à tous les pays membres comme nous avons pu le voir avec les attentats ces dernières années qui ont touché l’Union Européenne, ou toutes les cultures se rassemblaient pour montrer que l’union fait la force, et que l’on ne cédera pas à la peur ni à la violence car nous étions soudé et plusieurs à surmonter cela. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *